Accueil > Adhérer / Dons > Présentation membres > Présentation membre : Hélène Deriu

Présentation membre : Hélène Deriu

jeudi 25 avril 2013

Hélène Deriu est depuis 2008 la directrice de Kawenga territoires numériques, qui œuvre à Montpellier depuis une quinzaine d’années au développement de pratiques artistiques et culturelles, par le biais des technologies de l’information et de la communication (TIC).

La genèse du projet Kawenga remonte à 1995, date à laquelle le Ministère de la culture lance la création d’ « Espaces Culture multimédia » dans l’Hexagone : une initiative originale destinée à réduire la fracture sociale entre les utilisateurs chevronnés de l’informatique et les novices en ce domaine, cela dans une optique culturelle. Les objectifs sont à l’époque assez simples : apprendre à utiliser un ordinateur, à consulter des contenus culturels notamment sur CD-Rom. Mais avec le développement exponentiel des technologies numériques ces dernières années, les visées ont changé. Kawenga s’est recentré sur l’aide à la création artistique, le développement de pratiques culturelles nouvelles, et la formation. C’est désormais ce qu’on appelle un Médialab, laboratoire expérimental dans le domaine de la culture numérique. La France n’est pas le seul pays à disposer de telles structures.

Avant de revenir sur les actions variées de Kawenga, il est nécessaire de définir ce qu’est la culture numérique. Celle-ci repose sur les technologies numériques, qui elles-mêmes reposent sur un langage spécifique, celui de la programmation. Et ce langage n’est pas immédiatement accessible à tout quidam. Se pose alors la question suivante : comment faire pour que chacun puisse maîtriser ce nouveau langage ?

Kawenga a donc un premier but, social et politique : démocratiser l’accès à la culture numérique. Pour cela, il s’adresse à la fois au public et aux artistes. Kawenga dispose de résidences d’artistes : en échange d’une aide à la mise en œuvre de leur projet, les artistes doivent mener des actions de médiation, de formation du public, notamment par le biais d’ateliers. Un exemple, Kawenga organise des « Samedis numériques », pour apprendre à se servir d’outils open source. La démocratisation passe justement aussi par l’utilisation de logiciels open source ou logiciels libres, c’est-à-dire des logiciels pouvant être utilisés, modifiés et redistribués sans restriction. L’idée est que la culture numérique n’est pas seulement un secteur marchand, elle est avant tout un bien commun, auquel chacun peut contribuer.

Kawenga accueille depuis déjà plusieurs années les activités de Montpel’libre et pour cette raison, nous sommes fiers de compter parmi nos membres d’honneurs Hélène Deriu. Toujours à l’écoute, disponible et prête à tout mettre en œuvre pour le bon déroulement des activités. Une aptitude au management et à l’organisation incontestable. Il est évident que Montpel’libre doit beaucoup de sa renommé grâce à l’implication d’Hélène Deriu et des Territoires Numériques de Kawenga.

http://www.kawenga.org

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL