Accueil > L’association > Librairie / Bibliothèque > Le Manchot Libéré > Le Manchot Libéré n°16

Le Manchot Libéré n°16

jeudi 12 septembre 2013

3D, 3D, 3D !

il y a maintenant bien longtemps qu’on en parle dans les chaumières, de la télévision
aux lunettes en passant par la photo mais la grande révolution, c’est maintenant !

Les grands média en ont fait la manchette de leurs premières pages ou le reportage
d’ouverture de leurs journaux télévisés. Elle arrive la 3D mais sous la forme d’imprimantes enfin abordables (ou presque) pour tout un chacun. À tel point que commencent à fleurir ici ou là, ce qui est désigné sous le vocable « Fablab » pour Fabrication Laboratory.

Ce sont des laboratoires équipés entre autre de ces fameuses imprimantes 3D où, sous la conduite éclairée des responsables (aussi appelés Fab Managers), il est maintenant possible d’initier le grand public à cette technologie trop longtemps réservée uniquement aux gros industriels. Un FabLab est un lieu ouvert à tous les
publics sans distinction de pratiques, diplômes, projets ou usages (tant qu’ils respectent l’éthique et les règles de sécurité). Les jeunes peuvent y aller voir comment modéliser puis imprimer en volume de petits objets souvent en plastique. Les entreprises et les porteurs d’idées y viennent aussi avec un projet déjà bien avancé, souhaitant le concrétiser sous forme d’un prototype avant de se lancer dans une coûteuse production industrielle.

Mais, tout le monde ne voit pas d’un très bon œil la venue de ces imprimantes. Comme ce fût le cas il y a quelques années avec la musique, certains gros producteurs (en particulier en électroménager) essayent déjà d’en limiter l’usage en raison du manque à gagner sur les pièces de rechange (vous savez, le petit engrenage en plastique dont la durée de vie a été calculée pour se dégrader au bout de 3 ou 4 ans) rendant ainsi un appareil valant plusieurs centaines d’euros bon pour la déchetterie à cause d’une pièce dont la valeur se compte en centimes mais qu’il est impossible de se procurer. Cette logique d’obsolescence programmée est à la base de leur modèle économique. Que vont-ils devenir les pauvres si on peut reproduire tout ou partie de nos robots ménagers, coques de smartphones et autres mécanismes de nos imprimantes ?

Tout cela pour vous dire qu’une telle organisation existe certainement non loin de chez vous et que leurs animateurs sont impatients de vous y rencontrer.

Télécharger le Manchot Libéré

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL