Accueil > Les Permanences Fonctionnelles > Aprilapéro > L’April Camp à Montpellier

L’April Camp à Montpellier

lundi 9 décembre 2013

Du vendredi 6 décembre 18h30 au dimanche 8 décembre 2013 23h00
Smile - 26, cours Gambetta 34000 Montpellier, Tram ligne 3, arrêt Plan Cabanes

l’April Camp à Montpellier approche à grands pas. Cet April Camp, délocalisé pour la première fois en région, aura lieu du vendredi 6 décembre 18h30 au dimanche 8 décembre 2013 23h00.

Il aura lieu dans les locaux de l’agence montpelliéraine de la société Smile au 26, cours Gambetta 34000 Montpellier et des outils pour participer en ligne seront également disponibles. Un grand merci à Patrice Bertrand, Erwan Kerzreho et la société Smile pour leur accueil. Et un grand merci également à Montpel’libre, la FRUL (Fédération Régionale des Utilisateurs du Libre) et particulièrement Pascal Arnoux pour leur aide à organiser un April Camp sur Montpellier.

N’hésitez pas à vous inscrire, à proposer des thèmes de travail.

Le Pad pour vous inscrire, proposer des thèmes de travail :

La page pour s’inscrire à la liste de discussion pour préparer
l’organisation de l’April Camp :

Rappel sur ce qu’est un « April Camp » :

L’idée d’un « April Camp » est de se réunir pendant plus de deux jours entre adhérents et soutiens de l’April pour faire avancer des projets en cours, lancer de nouveaux projets. Les projets peuvent être de nature technique, des outils de communication, etc. Chacun est invité à participer en fonction de son temps disponible, de ses compétences, de ses envies.

L’ « April Camp » a lieu physiquement à un endroit (jour et nuit si nécessaire), mais également en ligne. Des outils pour participer en ligne sont disponibles : IRC, Pads, pont téléphonique, serveur de voix sur IP.

Projets / taches
Indiquez les projets / taches sur lesquels vous aimeriez travailler :
Frédéric Couchet (liste non exhaustive et soumis à modifications) :

  • Salon irc d’accueil avec accès web
  • Contacter école 42
  • Mise en place d’un mécanisme de partage d’information sur les réseaux sociaux
  • Campagne d’adhésion
  • Divers pour JavaScript Developers Task Force
  • TAFTA/TTIP
  • Projet de loi Pérou
  • FDR
  • FSP
  • Texte et outil de pétition pour appel interop éduc
  • Réimpression Guide Libre Association
  • Admin sys
  • Rapport moral 2013
  • Site proximite.april.org
  • Discussions diverses
  • Préparation AG
  • Inbox zéro

FPO :

  • Souhaite présenter brièvement (15min) la pensée de Saul Alinsky et l’ouvrage « Être Radical ».
  • Guide libreasso
  • Catalibre

=== Éducation : ====
(Je mets ici tous les thèmes que j’estime urgents en matière d’éducation en ayant conscience qu’ils ne seront pas tous traités, liste non exhaustive)
== Ressources éducatives libres (REL)==
Il faudrait faire un point de l’offre disponible dans une page de référence qui les fédère : bien sûr sésamath mais aussi le portail de mutualisation sur edulibre, la base de 14000 ressources d’Abuledu et d’autres (planet educalibre notamment).
Il faut que les REL et blogs de profs libristes soient visibles et c’est notre rôle de les aider identifier des volontaires dans le monde de l’éducation, travailler avec eux et faire tâche d’huile ensuite.
== Exception pédagogique ==
Ressources libres et Exception à l’enseignement et à la recherche (exception pédagogique) , en vue de positions de l’April et de préparation du débat parlementaire sur l’Acte II de l’exception dite culturelle

  • Statut des documents dédiés à l’enseignement sur les plateformes institutionnelles (Loi DADVSI)
  • Reconnaissance des licences libres et/ou de libre documentation (accords sectoriels avec les éditeurs et les sociétés d’ayant droit ne reconnaissant pas les licences libres et/ou occasionnellement et exclusivement les seules CC non commerciales qualifiées de "libre de droit" , statut des œuvres dites protégées excluant toute l’autoproduction enseignante) : etc.

== DRM sur les ressources ==

  • Les DRms sur les ressources ;
  • Prise de position de l’April contre le droit sui generis sur les bases de données, exiger une licence de type OdBL pour les bases de données des plateformes institutionnelles (sujet connexe à l’éducation, aux bibliothèques publiques et à l’Open Data) ;
  • Prise de position en faveur d’un droit positif du domaine public
  • Prise de position de l’April sur les 3 cahiers du rapport Lescure liés à l’enseignement (les licences libres, le domaine public ; l’exception pédagogique)
  • Convergences à opérer avec des associations de type Sacoirscom1sur ces sujets ;

== SaaS et approche Open source dans l’éducation ==

  • Dangers du SaaS et d’une certaine approche Open Source dans l’éducation (uniquement focalisée en termes de marché, pas en termes de souveraineté, d’externalisation de l’informatique de service public, de liberté des utilisateurs dans les pratiques d’apprentissage, etc. ). Cf. Propositions de Richard Stallman dans ses recommandations.

== Interopérabilité des formats de fichiers ==
Formats ouverts et interopérables dans l’éducation comme « norme ». Outils de campagne.
== Enseignement de l’informatique et que « numérique » ==

  • Enseignement à l’informatique et au numérique ou exclusivement Enseigner AVEC le numérique (positions d’un récent rapport de l’Inspection générale, en phase avec la stratégie numérique de Vincent Peillon/Pellerin, fortement connexes à la dotation massive et programmée de tablettes
  • numériques de type Ipad en collusion avec tous les lobbies de l’édition scolaire, également connexes à l’exception pédagogique, au SaaS, etc.)
  • Enseignement de l’informatique et au numérique du primaire au secondaire

- Analyse critique des positions de l’EPI qui a commencé cette réflexion bien avant nous et devient de ce fait l’une référence incontournable
pour élaborer nos propres positions :
a) Enseigner dans un environnement privateur ou dans un environnement libre produisent-ils une même approche, de mêmes méthodes,
de mêmes contenus d’enseignement ?
b) Doit-on opposer, comme le fait l’EPI, l’approche d’un enseignement des technologies du "numérique" d’un enseignement qui serait purement
celui d’une science informatique (en récusant le concept de technologie et donc l’enseignement technologique en collège
au seul profit du concept vague de technique. La science informatique serait à la fois, selon l’EPI, une science et une technique) ?
0u à l’inverse, doit considérer que les deux aspects, loin de s’opposer doivent nécessairement être complémentaires et contribuent à une
culture informatique et numérique, sans oublier un nécessaire enseignement des usages raisonnés des logiciels qui
demeure plus que nécessaire et enseigné nulle part ?
c) Peut-on séparer la science de la science en train de se faire, une vision de l’enseignement (la science informatique décrite exclusivement
comme une discipline de plus dans un cursus segmenté, pyramidal) sans réfléchir en termes de réseaux de connaissances, d’inter-discipline,
de modes d’apprentissages où l’élève n’est plus seulement l’apprenant d’une relation émetteur/récepteur, mais également un Sujet actif ?
Ce qui conduit, surtout en matière d’apprentissage de l’informatique et du numérique, à ne pas séparer l’apprentissage des contenus, des nouvelles
formes d’organisation sociales permises par les technologies numériques et informatiques, par exemple l’apprentissage du travail collaboratif
de pair à pair, développé dans les communautés du Libre, ne peut pas être séparé d’un apprentissage de l’informatique et touche par conséquent
toutes les disciplines,
Cf. le débat feutré et sous-jacent opposant François Taddei à Archambault.
Mais là aussi se pose la question du Libre et renvoie à tous les points soulevés plus haut, notamment lorsqu’il s’agira de prendre des positions
sur l’e-learning et les MOOC.
d) Ceci implique que l’April, en matière d’éducation, aille plus loin que le nécessaire travail législatif, la nécessaire promotion des logiciels
libres et entre également dans le vif du sujet : à savoir les contenus des enseignements ; c’est-à-dire développe un certain nombre de
principes et soit également présente dans les débats soulevés par le Haut conseil des programmes et/ou l’organisme qui le remplace.
* j’aimerais bien discuter de vive voix les positions de l’April quant à l’éthique de la normalisation internet/informatique, le BUG de l’internet (bannissement des utilisations globales non contrôlables), l’IUse (Utilisation intelligente et utilisateurs pilotes), la participation des logiciels libres et de la société civile à la normalisation de l’utilisation de l’internet, à la réalité de l’architecture du réseau par rapport au "statUS-quo" imposé par l’usage. Également l’utilisation de l’internet comme son propre banc test (conditions exprimée dans ICP-3 de l’ICANN, etc.)
=== Café pédagogique ===
Soutenu par Microsoft de façon au point que sa ligne éditoriale soit altérée...
Publicité - Information
Préparer un dépliant - Tract à envoyer dans les établissements scolaires expliquant le "Libre"
La charte "Transcriptions" à élargir
Carte de vœux April
Organiser un atelier pour trouver des idées de carte de vœux
FDR
Les partenariats.... cas du concours Castor Informatique

April - Promouvoir et défendre le logiciel libre

Photos Piwigo

Lire la suite

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL