Accueil > Actualité / Informations > Les quatre libertés expliquées : Liberté 1

Les quatre libertés expliquées : Liberté 1

vendredi 25 avril 2014, par pascal

Selon la FSFE, la liberté 1 vous permet d’étudier le fonctionnement du programme, et de l’adapter à vos besoins.

Soumettre la compréhension d’un programme à des restrictions légales ou pratiques, telles que l’obligation d’acheter des licences, de signer un accord de non-divulgation (NDA, Non-Disclosure-Agreement en anglais) ou - pour un langage de programmation ayant différentes représentations possibles - rendre inaccessible la façon la plus simple de comprendre et d’éditer un programme (« le code source ») en font un programme propriétaire (non-libre). Sans la liberté de modifier le programme, les gens restent à la merci d’un vendeur unique.

Pour cette semaine que nous réservons spécialement à « Libre en Fête », nous vous proposons de mieux connaître les quatre libertés du logiciel libre.

Les événements que nous organisons ou auxquels nous participons pour cette semaine :

  • Install-Party
  • Séance de travail RMLL2014
  • Atelibre Notions PC - LibreOffice
  • Atelibre Section GNU/Linux
  • Réunion du Groupe International pour les RMLL2014
  • Réunion Générale RMLL2014
  • Atelibre Questions Libres
  • Réunion Groupe OSM (gosmm)
  • Pacte du Logiciel Libre pour les municipales 2014
  • Les quatre libertés expliquées
  • Atelibre Notions PC - Gimp
  • Libellule le journal du libre
  • Atelibre Atelier du Libre
  • RDVL Montpellier - Rendez-vous du libre
  • Cartopartie participative
  • Saisiepartie OSM

Un logiciel est dît « libre » que s’il observe ces quarte libertés fondamentales :

  • la liberté 0 est la liberté d’utiliser le logiciel
  • la liberté 1 est la liberté d’étudier le logiciel
  • la liberté 2 est la liberté de copier le logiciel
  • la liberté 3 est la liberté de modifier le logiciel et de le redistribuer

La Liberté 1, est la liberté qui nous permet d’étudier le fonctionnement du logiciel et de l’adapter à ses besoins. L’accès au fonctionnement, donc aux sources du logiciel doit être simplifié et abordable à tous.

Le fonctionnement d’un logiciel libre pourrait être résumé par un simple parallèle avec une recette de cuisine. On vous fait goûter un bon gâteau, vous l’aimez bien, alors vous pouvez connaître non seulement la recette afin de pouvoir en faire d’autres, mais en plus, si vous n’aimez par l’un de ses ingrédients, vous pouvez librement le remplacer par un autre, puis à nouveau le partager avec d’autres personnes, qui pourrons en faire de même et ainsi de suite.

Ci-dessous quelques exemples de logiciel libres proposés par Wikipédia :

  • Linux, le noyau du système d’exploitation GNU/Linux
  • les logiciels et bibliothèques composant GNU
  • les systèmes d’exploitation FreeBSD, OpenBSD
  • les environnements de bureau GNOME et KDE
  • les navigateurs web Mozilla Firefox et Chromium
  • la suite bureautique LibreOffice
  • le lecteur multimédia VLC media player
  • le logiciel de retouche d’image GIMP
  • les gestionnaires de base de données Ingres, MySQL et PostgreSQL
  • la messagerie électronique Mozilla Thunderbird
  • le logiciel de modélisation 3D Blender
  • l’éditeur de son Audacity
  • les langages de script PHP et Python

Les logiciels libres ont aussi un rôle important dans le fonctionnement d’Internet :

  • le serveur HTTP Apache
  • le serveur BIND pour la gestion des noms de domaine
  • les serveurs de messagerie sendmail et postfix sont très utilisés

En somme et pour rester clair et compréhensible par tous, les permissions, du logiciel libre, que nous appelons libertés pourraient se résumer ainsi en quarte actions, utiliser, modifier, copier et partager.

Lire la suite
April, Le logiciel libre, comment ça marche

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL