Accueil > Actualité / Informations > Entrevue avec Valentin Lacambre : reflexion sur « l’après Intenet (...)

Entrevue avec Valentin Lacambre : reflexion sur « l’après Intenet »

jeudi 19 février 2015

JDN. De quel Internet rêviez-vous lorsque vous l’avez découvert ? Quel regard portez-vous sur le Web d’aujourd’hui ?

Valentin Lacambre. Je ne pense pas qu’Internet ait tellement changé par rapport à celui que j’ai découvert. Les tâches de fond et les protocoles sont les mêmes, d’un point de vue technique. Seules deux différences notables ont été introduites : le peer-to-peer et les réseaux sociaux. Par contre, les usages ont beaucoup évolué. D’un Internet de " Happy Few ", de passionnés, on est passés à un Internet grand public, beaucoup plus large, ouvert et beaucoup moins précis. Ce qui m’avait plus dans l’Internet au départ, c’était la possibilité pour les petits poissons d’avoir autant de marge de manœuvre que les gros. N’importe quelle nouvelle idée pouvait émerger. Selon moi, cette possibilité est toujours là. On disait qu’Internet serait vite saturé, comme la bande passante FM, que les petits seraient rachetés par un gros et qu’il n’y aurait plus d’espaces libres, mais ce n’est pas le cas.

Ne pensez-vous pas que le Web est pourtant complètement dominé par les géants américains ?

Le Web est dominé d’abord par son public. L’essentiel du contenu sur le net est le fait de personnes physiques, et non morales. Les réseaux sociaux, c’est le public et non les sociétés en elles-mêmes. En termes de liberté d’opinion et de communication, ce sont les personnes physiques qui font le réseau aujourd’hui. On a toujours la possibilité de raconter ce que l’on veut, de se faire plein d’amis ou bien de déplaire et d’avoir à répondre de ses propos devant la loi.
...

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL