Accueil > Actualité / Informations > POP IMAP SMTP expliqués par CKIA

POP IMAP SMTP expliqués par CKIA

jeudi 14 octobre 2010, par pascal

Malgré son vieil âge, le courriel électronique est encore une des fonctionnalités les plus utilisées d’internet.
Cela fonctionne grâce à un ensemble de serveurs qui s’échangent les messages de la même façon que la poste fait transiter les lettres.

Le protocole utilisé entre ces serveurs s’appelle SMTP = Simple mail transfert protocol.
C’est lui qui permet d’envoyer des messages. Il fonctionne très bien depuis les début d’internet, et n’a presque pas été modifié depuis. Malheureusement, il est très peu sécurisé et très peu fiable. C’est ce qui fait qu’il est aujourd’hui saturés de messages non sollicités, et est utilisé pour transmettre des virus, des malwares des scam, etc...

Pour consulter les messages depuis un ordinateur, on utilise parfois le protocole POP. Post Office Protocol. Il permet de décharger les messages qui se trouvent sur le serveur pour les charger dans l’ordinateur. C’était un protocole très utile quand les connexion internet étaient effectuées par modem. On se connectait, puis on téléchargeait les messages avant de se déconnecter.

Maintenant que les réseau câble ou dsl sont tout le temps connectés, on utilise plus souvent le protocole IMAP. Internet Message Access Ptotocol.
Celui là permet de lire et de manipuler les courriels directement sur le serveur de courriel. Plus besoin de les télécharger, ils restent sur le serveur qui est normalement une machine plus fiable que notre ordinateur.

De plus en plus d’utilisateurs n’ont même plus à faire avec ces protocoles qui font presque partie du passé. La plupart des courriels sont consultés par le web. Et grâce au interfaces web dynamiques leur consultation est aussi aisées que dans le passé.

La capsule : Capsule_vulgarisation_-_IMAPPOPSMTP.mp3 (MPEG Layer 3 Audio File, 2.2 Mo)

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL