Accueil > Actualité / Informations > Médias > Revue de presse > enssib : Le Libre et les bibliothèques, partager valeurs, services et (...)

enssib : Le Libre et les bibliothèques, partager valeurs, services et interactions

mercredi 3 août 2016

École Nationale Supérieure
des Sciences de l’Information et des Bibliothèques

Le Sénat a adopté le 3 mai 2016 en première lecture avec modifications le projet de loi pour une République numérique, dont le texte sera examiné le 29 juin en commission mixte paritaire.
L’article 9 ter de ce projet de loi a été rétabli par le Sénat dans une nouvelle rédaction afin de promouvoir l’encouragement du logiciel libre par les administrations lors du développement, de l’achat ou de l’utilisation d’un système d’information :
« Les administrations mentionnées à l’article L. 300-2 du code des relations entre le public et l’administration veillent à préserver la maîtrise, la pérennité et l’indépendance de leurs systèmes d’information.
Elles encouragent l’utilisation des logiciels libres et des formats ouverts lors du développement, de l’achat ou de l’utilisation, de tout ou partie, de ces systèmes d’information. »

C’est dans ce contexte que s’est tenue le 12 mai 2016 une journée professionnelle à la médiathèque André Malraux de la Communauté d’Agglomération Béziers-Méditerranée intitulée « Le libre en bibliothèque : nécessité, engagement ou opportunisme ? » Nous vous proposons dans ce billet de réaliser un focus sur deux thématiques fortes qui ont parcouru cette journée, illustrées par quelques-unes des initiatives présentées.

I. Mettre l’usager au centre du système d’information documentaire à travers des dispositifs de médiation centrés sur le Libre

I.1. Liberté, fraternité et solidarité : les valeurs du Libre

Le libre se caractérise par les relations horizontales entre les membres d’une même communauté, qui viennent renouveler les relations verticales traditionnelles à l’œuvre dans les bibliothèques.
Romain Boyrie, membre de l’Association Montpel’libre, a rappelé les principales caractéristiques du logiciel libre : pouvoir accéder au code, l’utiliser, avoir la possibilité de modifier le code, de le réutiliser et de reverser le code source modifié à la communauté.

Il a ensuite détaillé les avantages de ce fonctionnement, qui :
• favorise la confiance et la coopération entre individus,
• favorise la création de biens et de valeur monétaire,
• augmente le retour positif et la hiérarchie horizontale,
• permet la relecture du code et les améliorations des sources.

Les associations peuvent aider les bibliothèques à déployer :
• des actions de sensibilisation et de formation au logiciel libre, à destination des usagers comme des bibliothécaires,
• des initiatives favorisant la contribution,
• des projets valorisant le patrimoine des bibliothèques et des villes,
• des ateliers de reconditionnement des matériels et d’installation de contenus libres de droits.

Les bibliothèques peuvent quant à elles offrir des espaces de réunion et de pratique pour la communauté du Libre et renforcer la diffusion des informations de la communauté, via des signets ou une valorisation des initiatives et des projets.

I.2. L’esprit du libre pour renforcer les interactions avec les usagers et créer une communauté

Le logiciel libre est souvent présenté comme un système social dans lequel l’information et la connaissance doivent pouvoir circuler librement. L’entraide et le travail collaboratif y sont la règle. Le Libre véhicule donc un certain nombre de valeurs fondamentales dont les bibliothécaires peuvent s’inspirer pour créer et animer des communautés d’usagers afin de favoriser une participative active de ces derniers.

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL