Accueil > Actualité / Informations > Le point sur Haiku, système d’exploitation libre inspiré par BeOS

Le point sur Haiku, système d’exploitation libre inspiré par BeOS

dimanche 23 janvier 2011, par pascal


Haiku est un système d’exploitation libre, open-source et relativement jeune. En effet, les développeurs ont publié la première version alpha du système il y a plus d’un an maintenant (septembre 2009), suivie d’une deuxième version alpha en mai 2010. Avec ses nombreuses caractéristiques, Haiku espère bien grandir et devenir un système d’exploitation relativement utilisé.

Un développement sur plusieurs années


En 1990, et après quelques démêlés avec Apple, Jean-Louis Gassée fonde Be Inc, une firme qui avait pour but de développer un nouveau système d’exploitation, BeOS, ainsi qu’un nouveau micro-ordinateur, BeBox, qui sera présenté en 1995. Même si pour l’époque les performances de la BeBox sont très satisfaisantes, le manque d’applications se fait ressentir. Enfin, suite à quelques choix commerciaux et stratégiques relativement mauvais, la société est rachetée par Palm en 2001 : c’est la fin de BeBox et BeOs.


Malgré l’échec de Be Inc, une communauté s’était formée durant les années précédentes. Même s’il était impossible de reprendre le code de BeOS (c’était un système propriétaire), certains projets ont quand même vu le jour pour tenter de faire renaître le système d’exploitation. C’est entre autres le cas de OpenBeOS dont le développement commença en 2001, basé sur le noyau NewOS, semblable à BeOS puisque développé par un ancien de Be Inc. Les premières versions n’étaient que de simples « mises à jour » de BeOS et, en 2004, le projet changea de nom pour celui de Haiku.

À partir de là, les choses s’accélérèrent puisque Haiku était capable de faire fonctionner le système de fichiers de BeOS voire même certaines applications compilées pour BeOS : la communauté s’agrandit, des développeurs commencèrent à être payés pour travailler complètement sur le système. S’ensuit, comme dit en introduction, la première version alpha, puis la seconde. Ces versions, et les différentes participations de Haiku au Google Summer of Code, marquèrent un nouvel élan pour le système puisqu’il peut être désormais plus utilisable, et donc soumis à de nombreuses critiques et suggestions ; espérons que des développeurs s’y intéresseront car il y a encore beaucoup de chemin à parcourir.


la suite ici

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL