Accueil > Actualité / Informations > La communauté Open Source porte appui à la ville de Tirana

La communauté Open Source porte appui à la ville de Tirana

samedi 10 mars 2018

La dynamique communauté albanaise du logiciel libre porte appui à l’administration de Tirana, la capitale, pour aller de l’avant

En tout début de mois, la ville et les membres d’Open Labs Hackerspace ont de concert annoncé la mise à disposition publique des données géospatialisées de Tirana. Les données, confiées par la ville l’année dernière, ont été gérées par la communauté Hackerspace et sont maintenant disponibles sur le Géoportail Open Labs.

Les géodonnées sur Tirana comprennent des informations sur l’emplacement et la hauteur des bâtiments, sur les routes, les itinéraires de bus et les noms de rues.

Le lancement officiel du Géoportail Open Labs a eu lieu le 21 février. Maintenant que la ville a mis à disposition ses données, la communauté albanaise Open Source va aller encore plus avant dans sa contribution à la plateforme OpenStreetMap, a déclaré l’Open Labs dans son annonce.

Dimension internationale
Selon Joni Baboçi, Directeur Général de l’Urbanisme et du Développement Urbain de la Municipalité de Tirana « l’effort de recherche, d’analyse et de collecte de données réalisé par la Municipalité dans le cadre du nouveau Plan Général Local TR030 sont des biens publics importants ». « Il est raisonnable que les données soient confiées à OpenStreetMap ou à toute autre entité open source, afin que les données, dont le travail de collecte a été payé par les contribuables et les citoyens de Tirana, soient utilisées au mieux au service des citoyens sous toutes les formes ou formats qu’ils jugeront appropriées. Nous apprécions la collaboration et l’appui continu d’Open Labs pour faire de cette idée une réalité », a déclaré M. Baboçi.

Pour construire le géoportail, la ville de Tirana a travaillé avec des volontaires d’OpenStreetMap d’Albanie, du Kosovo et de Belgique. Au cours des derniers mois, la communauté Open Labs a examiné attentivement les données collectées et a commencé à ajouter des informations sur OpenStreetMap à l’aide du tout nouveau géoportail.openlabs.cc, un outil développé par Jonathan Beliën, membre du conseil d’administration d’OpenStreetMap Belgique et actif correspondant d’Open Labs Hackerspace.

Prochaines étapes
Le partage de l’information géolocalisée n’est qu’une des étapes vers la transparence de l’administration municipale. Tirana utilise déjà Nextcloud, une solution open source pour le stockage sur le cloud, le partage de fichiers et la synchronisation de fichiers. La ville a lancé un portail de données ouvert et envisage d’utiliser LibreOffice comme suite bureautique.

Source : Commission européenne / Programme ISA2 / Plateforme Joinup
traduction pour Montpel’libre.

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL