Accueil > Actualité / Informations > Freebox va rendre public les sources des logiciels libres utilisés dans sa (...)

Freebox va rendre public les sources des logiciels libres utilisés dans sa box

jeudi 4 août 2011


Lu sur Freenews


Free annonce, par le biais d’une nouvelle version de ses CGV, la mise en place d’un site web consacré aux logiciels open source utilisés dans ses boîtiers Freebox.


Le débat autour du bon usage des logiciels open source (notamment GPL) oppose, depuis 2007, différents acteurs du monde du libre (comme la Free Software Foundation) à Free. Il est notamment reproché à Free de ne pas mettre à disposition les sources des logiciels utilisés, ou encore de ne pas fournir de copie de la licence GNU GPL avec ses Freebox...


Harald Welte, Rob Landley et Erik Andersen, développeurs sur les projets Iptables et BusyBox (sous licence GPL), ont notamment assigné le FAI en 2008 pour violation présumée de la licence GNU GPL...


Une accusation dont Xavier Niel s’est toujours défendu, considérant que la Freebox, "prêtée" aux abonnés, n’est pas un produit "distribué" dans le commerce. "La GPL ne se discute pas, elle se respecte, et Free la respecte !" avait-il alors affirmé (cf. blog de Jérémie Berrebi).


Les observateurs avaient pu remarquer, lors de la sortie de la Freebox Révolution, en janvier, l’apparition d’une page de mentions légales sur l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr, listant les logiciels libres utilisés par le Freebox Server, accompagnés de leurs licences ainsi que des liens vers leur code source.


Lu sur Univers Freebox


Free a publié de nouvelles conditions générales de vente en date du 1er aout. Si les modifications apportées restent à la marge, un paragraphe a toutefois retenu l’attention de Numérama. Free y indique en effet qu’il va rendre disponible les codes sources des logiciels utilisés par les Freebox.


"Free informe l’abonné que l’équipement terminal ETCD utilise notamment des logiciels publiés sous des licences libres ou open source. L’abonné peut consulter la liste des logiciels concernés, leur licence et télécharger leur code source complet et correspondant sur le site internet "www.floss.freebox.fr" ; . Pour chaque version en usage d’un logiciel concerné, l’abonné pourra accéder à son code source complet, au nom de ses auteurs et à la licence le régissant, tant que cette version sera mise à disposition au moyen de l’équipement terminal ETCD, puis pendant trois ans après le terme définitif de la mise à disposition de ladite version au moyen de l’équipement terminal ETCD."


Cela pourrait mettre fin à un long contentieux entre Free et Fondation du logiciel libre. En 2008, les concepteurs des logiciels libres "Busybox", distribution Linux utilisée dans la Freebox et "iptables" avait par exemple assigné Free en justice, estimant qu’il ne respectait pas les conditions d’utilisation du logiciel qui stipule que toutes les modifications d’un programme libre doivent être rendues publiques. 


À travers cette assignation Harald Welte (iptables), Rob Landley et Erik Andersen (Busybox) réclamaient chacun des dommages et intérêts à hauteur de 1€ par Freebox, mise en circulation soit plus de 4 millions d’euros pour chaque plaignant selon nos estimations, ainsi que le respect par Free des licences GNU / GPL. 


Depuis le début, la position de Free était restée la même, estimant que ses sources n’ont pas à être rendues publiques puisqu’elles ne sont pas diffusées, la Freebox faisant partie intégrante du réseau Free et reste sa propriété insaisissable.

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL