Accueil > Actualité / Informations > L’orchestre de Prague sous MusOpen

L’orchestre de Prague sous MusOpen

mardi 17 janvier 2012


Le projet MusOpen prend forme. Ce mois-ci, l’orchestre symphonique de Prague sera mobilisé pour enregistrer de la musique libre, en reprenant des symphonies de Beethoven, Brahms ou Tchaïkovski. Les musiciens seront payés pour la séance d’enregistrement, mais ne pourront pas percevoir de droits voisins. Une initiative qui fait débat, notamment en France.


 


Chaque année, au 1er janvier, le domaine public accueille de nouvelles œuvres. En 2012, les romans de Maurice Leblanc, le créateur du célèbre gentleman cambrioleur Arsène Lupin, les tableaux de Robert Delaunay et les essais du philosophe Henri Bergson sont ainsi retournés dans le domaine public. Un retour qui n’est toutefois pas simple, au regard de l’évolution de la durée de protection des œuvres à travers le temps.


 


Louer un orchestre pour enregistrer de la musique libre.


Face à l’affaiblissement du domaine public, certaines initiatives ont vu le jour ces dernières années afin d’y remédier. C’est le cas de MusOpen, un site web qui propose tout simplement aux amateurs de musique classique de financer en partie l’enregistrement d’œuvres entrées dans le domaine public, pour ensuite les proposer gratuitement et librement à tous.


 


En l’état actuel du droit d’auteur, une œuvre musicale passe dans le domaine public 70 ans après la mort de son auteur. Or, les musiciens et les éditeurs des enregistrements sonores bénéficient également de droits, pour une durée de 50 ans (et bientôt 70 ans), dits "droits voisins". Ainsi, il est fréquent que des enregistrements de morceaux anciens de musique classique soient toujours couverts par des droits exclusifs, au titre des droits voisins.


 


Au regard des sommes récoltées, le projet a séduit de nombreux internautes. Selon la page Kickstarter dédiée à la levée de fonds, pas moins de 68 359 dollars (un peu moins de 53 000 euros) ont été récoltés grâce à la générosité de 1276 donateurs. C’est plus de six fois la somme espérée par les promoteurs de MusOpen, qui avait placé la barre à 11 000 dollars.


Source : Numerama

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL