Accueil > Actualité / Informations > Formats ouverts, pour quoi faire ?

Formats ouverts, pour quoi faire ?

mardi 8 mai 2012


Qu’est-ce qu’un format ?


Lorsque vous enregistrez un document sur votre ordinateur, celui-ci est placé dans un fichier informatique. Que ce soit du texte, une image, de la vidéo ou tout autre type de réalisation, il sera enregistré sous une forme codée spécifique : le format de fichier.


Pour que les logiciels puissent partager des données, ils doivent être en mesure de communiquer entre eux. Ceci implique de lire et de modifier sans entrave les informations qu’ils s’échangent. On dit alors qu’ils doivent être « interopérables ».


L’interopérabilité est garantie lorsqu’elle repose sur des standards ouverts : des spécifications techniques publiques, librement utilisables par tous, sans restriction ni contrepartie et maintenues grâce à un processus de décision ouvert. Lorsqu’un format est basé sur ces standards ouverts, alors nous sommes en présence d’un « format ouvert ».


Si l’interopérabilité des logiciels n’est pas prévue, si l’éditeur ne donne pas accès aux informations essentielles à l’interopérabilité ou si la recette de fabrication du fichier est secrète, alors le format est considéré comme fermé et ne permet pas l’interopérabilité.


Pour l’utilisateur d’un logiciel, choisir entre un format ouvert ou fermé a des conséquences importantes sur l’accès à ses propres données et leur conservation au fil du temps.



 


Logiciels libres et formats ouverts, le duo parfait !


Les logiciels libres sont des programmes informatiques qui offrent quatre libertés aux utilisateurs : la liberté de copier et distribuer le logiciel à ses amis, le droit de l’utiliser pour tous les usages, le droit de l’étudier pour connaître son fonctionnement, le droit de le modifier pour l’améliorer. Les concepteurs de logiciels libres privilégient généralement les formats ouverts existants. Par ailleurs, dans la mesure où les auteurs des logiciels libres distribuent leur code source (la recette de conception), les méthodes d’enregistrement et les descriptions des formats utilisés sont de facto distribuées avec le logiciel.


Les formats ouverts et les logiciels libres répondent aux mêmes objectifs : être à la disposition de tout le monde et garantir aux utilisateurs la maîtrise et la pérennité de leurs données.



 


Un grand merci à Antoine Bardelli qui a porté cette réalisation pendant plus d’un an.

Documents joints

Répondre à cet article

Priorité au Logiciel Libre! Je soutiens l'April.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL